Nous étions donc à la Mostra de Venise ! Bon, OK, on était juste à Venise pendant la Mostra, c’est un peu différent. Ville des amoureux, nous avons profité de quelques jours de repos au bord du Grand Canal et d’une escapade au large sur les îles de Murano et Burano.

Samedi, dès le décollage, une jolie surprise : le chef de cabine apprenant que nous venions de nous marier nous a invité avec la complicité du pilote et du co-pilote à venir finir le vol dans le cockpit, nous permettant à l’atterrissage d’observer la lagune vénitienne du ciel. Un moment rare.

Le soir, après une première ballade à pied, direction un restaurant pour se jeter sur une pizza qui dépasse de très loin n’importe quelle pizza que vous trouverez en France. Au dessert, un tiramisu divin et nous rentrions à l’hôtel.

Le lendemain, ballade dans le Ghetto, quartier calme au Nord de Venise, pas encore assailli par les touristes le matin et surtout pas (trop) pris d’assaut par les boutiques de luxe et de bibelots à touriste. Un café – que nous aavons mis du temps à trouver – que dis-je « un espresso » typiquement Italien, c’est-à-dire corsé et nous partons direction Dorsoduro, le quartier au Sud pour y croiser quelques Chiesa (églises) typiques de Venise donc la Chiesa San Barbada, célèbre pour avoir servi de bibliothèque dans Indiana Jones. A midi, repas au sommet de notre hôtel. Gastronomique et typique de Venise. Au menu : fruits de mers, poisson et risotto.

L’après midi est consacrée au quartier le plus touristique de Venise, San Marco et la célèbre place du même nom. Sur le chemin, nous attrapons une glace Italienne. Même si la piazza San Marco est magique, l’afflux de touristes dans les parages « gâche » un peu tout. Le palais des doges domine la lagune et le pont des Soupris, même si plein de charme, semble assailli par une horde d’Allemands, Anglais, Japonais et Français (comme nous). Nous nous aventurons plus loin dans le quartier San Marco pour découvrir la Fenice, l’opéra de Venise. Après un plat de spaghettis et un carpaccio, retour à l’hôtel à bord des célèbres vaporettos (les bus-bateaux vénitiens) pour rentrer de nuit sur le Grand Canal à l’hôtel.

Le lundi, retour place Saint-Marc pour rentrer dans la basilique tant qu’il n’y a pas trop de touristes et profiter à la fraîche de cette place, plus somptueuse encore quand elle n’est pas noire de monde. Puis, nous prenons un bateau pour nous rendre à Murano, une île au Nord de Venise, réputée pour son artisanat local : le verre. Après avoir mangé sur place, nous nous sommes rendus sur l’île de Burano, petite, mais pleine de charme. Sa particularité est que chacune des maisons de l’île a une couleur qui lui est propre ! Et quelles couleurs !

Nous rentrons après à Venise, apprécions notre dernière soirée sur place avec une Pizza (devant la Ligue 1 … on a du trouver par hasard le seul restaurant de Venise qui diffusait ça…).  Le mardi après le petit déjeuner, « Arrivederci Venezia », retour à Tolosa…

Voici les photos de cette escapade !